Fermeture de foramen ovale perméable (FOP) et de communication interauriculaire (CIA)

Le FOP est la persistance dans la vie adulte d’une communication entre l’oreillette droite et gauche.  Pendant la vie fœtale, cette communication est normale pendant la vie fœtale, avant la naissance, car elle permet le transport d’oxygène depuis la partie droite à la partie gauche du cœur, en sautant le passage dans les poumons, pas encore ouverts à ce moment-là.

Au moment de la naissance, l’ouverture des poumons génère une chute de pression dans les cavités droites  par rapport à gauche et la différence de pression amène à une fermeture spontanée du FOP dans l’année suivante. Néanmoins dans environ 25% de la population adulte cette communication reste perméable, soit seulement dans les cas d’augmentation importante des pressions dans les cavités droites, soit en permanence.

La CIA est une communication anormale entre les deux oreillettes cardiaques et est secondaire à un développement incomplet de la paroi qui le sépare.  Elle permet une communication anormale entre la circulation sanguine systémique et pulmonaire. Selon la localisation de la communication, on parle de CIA de type «ostium secundum» , «ostium primum » ou « sinus venosus ». Parmi les complications qui on peut développer suite à la présence d’une CIA sont les arythmies, l’hypertension pulmonaire jusqu’au syndrome d’Eisenmenger, la cyanose et l’embolisation paradoxale.

On effet, un passage du sang régulièrement de la partie gauche du cœur à la partie droite pour une différence de pression, provoque à long terme une surcharge en volume de sang reçu par le ventricule droit et l’oreillette droite qui amène à avoir une dilatation des cavités droites ainsi qu’une répercussion sur la pression au niveau des artères qui vont aux poumons (les artères pulmonaires). Les conséquences ultimes d’une CIA sont une hypertension de l’artère pulmonaire irréversible, ainsi qu’une insuffisance cardiaque de la partie droite et gauche du cœur et une inversion du passage du sang depuis les cavités droites à gauche avec le risque d’embolisation paradoxale (passage de caillots de sang depuis la circulation veineuse à celle artérielle) ainsi que des problèmes d’oxygénation du sang (syndrome d’Eisenmenger).

Lors de la présence d’une FOP à l’âge adulte et la survenue d’un accident vasculaire de type thrombus (caillot de sang) du sang à niveau du cerveau, des organes abdominaux ou dans les membres, existe la possibilité de ce thrombus, depuis le réseau veineux qui termine dans la partie droite du cœur, soit passé à travers le FOP sans être arrêté par le filtre vasculaire pulmonaire. Dans la majorité des cas, le FOP est détecté par une imagerie de type échocardiographie transthoracique et transoesophagienne, lors d’un bilan fait à la recherche de l’origine de ce caillot.

Lors de la présence d’une CIA de type « ostium secundum » à l’âge adulte, dans le cas où le défaut est supérieur à 10 mm de diamètre ou s’il y a des antécédents d’embolisation paradoxale (accidents vasculaires cérébraux ou d’ischémie dans la circulation périphérique) due à des caillots de sang et le défaut est inférieur à 10 mm de diamètre. Il est aussi nécessaire que l’anatomie de la CIA soit favorable à la fermeture percutanée,  notamment que le diamètre de la CIA doive être inférieure à 38 mm et les bergers d’au moins 5 mm. Pour cette raison une imagerie de type échocardiographie transthoracique et transoesophagienne couplée à une  résonance magnétique cardiaque (IRM) est toujours primordiale pour mieux caractériser le défaut.

L’occlusion par voie percutanée du FOP et la CIA offre plusieurs avantages par rapport à la fermeture par voie chirurgicale, y compris l’évitement d’une circulation extracorporelle transitoire, l’évitement de la cicatrice de sternotomie, l’hospitalisation plus courte et une fréquence potentiellement plus faible des complications postopératoires.

Avec cette technique on peut espérer d’obtenir une fermeture définitive chez plus de 95% des patients avec CIA un taux de succès > 98 % dans les patients avec un FOP.

La procédure de fermeture percutanée du FOP et de la CIA est effectuée en salle de cathétérisme avec le patient réveillé ou faiblement sédaté par médicament.

Une anesthésie locale au niveau de la veine fémorale droite ou gauche est pratiquée et suivie par la mise en place d’un introducteur. Ensuite un fil guide est mis à travers le FOP ou la CIA suivie par l’introduction d’un cathéter en plastique.  À travers le cathéter une prothèse formée de deux disques (prothèse de type Amplatzer®  PFO Occluder pour la FOP ou Septal Occluder ou Gore®Cardioform pour la CIA) est introduite dans l’atrium gauche et retirée lentement jusqu’à l’adhérence du premier disque de la prothèse à la paroi gauche du septum interatrial. Le reste de la prothèse est ensuite déployé progressivement jusqu’à l’ouverture aussi du 2ème disque dans la partie droite du septum. Une fois que la prothèse est bien en place et que sa position est vérifiée par imagerie radiologique et/ou échocardiographie bidimensionnelle et tridimensionnelle, la prothèse est enfin libérée et le cathéter en plastique retiré. Le point de ponction fémoral veineux est donc fermé par compression manuelle pendant 10 minutes et ensuite pour une compression avec un rouleau de gaze pendant 4 heures. Le patient est donc censé rester pour la suite au moins 4 heures allongé dans le lit sans mobiliser la jambe où l’anesthésie a été effectuée.

Avant l’examen, il est nécessaire de nous informer si vous êtes une femme enceinte, ou en âge de procréer, si vous avez des allergies, des problèmes rénaux, si vous prenez des anticoagulants tel que le Sintrom ou si vous avez déjà eu des saignements par le passé.

Il est important de bien prendre les médicaments comme Aspirine Cardio 100 mg 1x/jour et Plavix (Clopidogrel) 75 mg/jour pendants 6 mois. Une prophylaxie de l’endocardite est indiquée en cas de gestes à risques (traitement dentaire ou uro-génital)  pendant 6 mois. Une carte orange vous sera remise.

Vous pouvez pratiquer une vie tout à fait normale après l’intervention et exercer votre activité sportive habituelle dès le lendemain. Une échocardiographie transthoracique de contrôle est pratiquée en général le lendemain avant de rentrer à la maison et après 3 et 6 mois

Prise de rendez-vous, demande de renseignement, suivi de traitement. Prenez contact avec le cabinet médical.